Famille-solo.fr forum

Enfants Education Parentalité » Dégât causé par les enfants

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 14/09/2018 à 20h20
Reprise du message précédent

Ah ben dans ces conditions, je pense que le permis enfin surtout la conduite accompagnée, c'est non. C'est déjà assez compliqué comme ça, avec de la bonne volonté et dispo de tous. ça devient même dangereux, et pas que pour eux.
Oui, ça peut sentir le "déplacement de colère", mais pas facile à évaluer et à contrer. Encore faudrait-il qu'ils arrivent à mettre des mots là-dessus. Si tu lui dis franco: "j'en ai marre, j'ai vraiment l'impression que parce que c'est à moi, tu le fais presque exprès" il en dit quoi? moyen d'en discuter calmement en-dehors de situations de crise? avec une autre personne?
Bien que regarder son tel pendant la cuisine, c'est un mode concentration en berne. Mais aussi j'm'enfoutisme, oui. (ben, là suspendre le forfait, en prendre un moins performant, ça serait indiqué).
En attendant de trouver et guérir les causes, faut trouver moyen de limiter les conséquences. Interdire un certain nombre de choses (et faire en sorte que cela soit impossible d'utiliser)
Mettre la batterie sous clé? si ça peut faire réfléchir... avec d'autres actions. Les mégots: c'est lui qui ramasse. Il lui faut du concret face à son attitude. Il est à priori en-dehors de certaines réalités...

Et vis-à-vis de son/leur père, ça donne quoi? Je dis pas de le mettre dans la boucle, vu votre relation, mais il font pareil avec lui?
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 14/09/2018 à 20h27
Ccherie:
Un détail : la seule fois ici il a compris. C'est quand il m'a cassé un vase offert auquel je tenais (vase d'un mètre de haut sur lequel il a fait tomber son cartable ou plutôt jeter son cartable). De fureur (Le terme est bien choisi) je lui ai découpé un vêtement neuf que je venais de lui acheter.
Et là il a compris comment on se sentait quand quelqu'un abîme les affaires auquel on tient.


C'est bien ça, il faut que d'une façon ou d'une autre, ses actions aient une répercussion sur lui-même (c'est égoïste un brin ces ados!). Je trouve que tu as eu une super réaction, maintenant il faut que tu trouves des pistes pour faire la même chose de façon réfléchie. Et au besoin lui rappeler. "tu te souviens du vase?" et bien voilà, je n'hésiterai plus à refaire qlqch du genre; revendre des affaires à lui me semblent une bonne idée aussi. Je pense que si tu tiens, 3 - 4 fois le truc d'affilée, ça devrait lui mettre un peu de plomb dans la tête.

Psy, s'il accepte, ça peut être bien. Mais qlqch me dit qu'il ne voit pas le pb.
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 14/09/2018 à 20h47
minymir:
Ccherie:
Un détail : la seule fois ici il a compris. C'est quand il m'a cassé un vase offert auquel je tenais (vase d'un mètre de haut sur lequel il a fait tomber son cartable ou plutôt jeter son cartable). De fureur (Le terme est bien choisi) je lui ai découpé un vêtement neuf que je venais de lui acheter.
Et là il a compris comment on se sentait quand quelqu'un abîme les affaires auquel on tient.


C'est bien ça, il faut que d'une façon ou d'une autre, ses actions aient une répercussion sur lui-même (c'est égoïste un brin ces ados!). Je trouve que tu as eu une super réaction, maintenant il faut que tu trouves des pistes pour faire la même chose de façon réfléchie. Et au besoin lui rappeler. "tu te souviens du vase?" et bien voilà, je n'hésiterai plus à refaire qlqch du genre; revendre des affaires à lui me semblent une bonne idée aussi. Je pense que si tu tiens, 3 - 4 fois le truc d'affilée, ça devrait lui mettre un peu de plomb dans la tête.

Psy, s'il accepte, ça peut être bien. Mais qlqch me dit qu'il ne voit pas le pb.



Ne le prenez pas mal mais...je ne trouve pas que cela soit une bonne réaction....
On ne peut pas faire, ce que l'on demande au gamin de ne pas faire...
Maintenant je comprends ta colère mais il faut aussi réussir à ne pas se laisser emporter par nos émotions.
Bon, c'est compliqué.....mais il faut rétablir le dialogue, instaurer des règles de vie, faire un conseil de famille, écrire les règles sur une grande feuille que l'on affiche dans la cuisine.....etc.
Et envisager l'internat comme solution possible si le comportement ne change pas.



   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 14/09/2018 à 22h04
Je comprends ce que tu veux dire lulu75, et globalement je serai d'accord. Mais exceptionnellement, selon les cas (et là on voit qu'elle a essayé bcp de choses) je pense que ça peut toucher. Là, Cchérie était sur une réaction d'émotion, et ça aussi parfois, il faut que les ados le sentent, c'est aussi une barrière, une limite, d'avoir fait déborder un vase.
Ensuite, l'acte a malgré tout une valeur de "réhabilitation" (je ne trouve pas le bon mot) pour la personne lésée.
Dans ses mauvais moments comme ça, ma fille a perdu les alliances de ma mère et ma grand'mère. Impossible de savoir ce qu'elles sont devenues, alors que j'avais prévenu aussi plusieurs fois et réclamer. L'explication était moyennement valide, mais j'ai été tellement estomaquée, que je n'ai pas pu chercher plus loin. Je lui en ai voulu très longtemps, et ça a entaché (avec d'autres choses) la relation: comment faire confiance avec des trucs comme ça? ça a été une conséquence, le mensonge, se défiler, faire du tort sur ce type de choses, ça n'était pas concevable pour moi. Et c'est con d'en arriver là. Parce que tout cela nous a tellement braqué, qu'il a fallu du temps ensuite pour se retrouver. Et ptet même que cette histoire d'alliances, je lui en veux toujours un peu.
Ptet là-dessus aussi que tu peux discuter avec eux ccherie. Je veux bien que les parents "doivent" rester dans l'inconditionnel, mais y'a des limites aussi, car nous restons humains, avec nos valeurs.

Ensuite, de façon plus générale, quand je dis qu'il faut que ça les impacte, ça n'est pas nécessairement de cette façon-là, à abimer leurs effets personnels, qu'il faille refaire comme ça, mais bien aussi que si leurs actions ou négligence ne leur retombent pas dessus ou plutôt ne les impliquent pas, pourquoi ne pas recommencer?
Il faut qu'ils "réparent" en partie ce qu'ils ont fait, le mal causé.
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 14/09/2018 à 22h07
Et qui dit règles de vie, dit sanctions si règles non respectées. Mais c'est plus facile à faire sur des "moyens trucs", et ça apprend.
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 14/09/2018 à 22h16
Tout à fait, il faut une réparation....
Le problème des sanctions est que, sur certains enfants, elles renforcent le comportement difficile.
L''enfant (ou l'ado), s'engouffre dans encore plus de "n'importe quoi" face à la sanction qui tombe....
C'est en cela que je dis qu'il faut d'abord restaurer le dialogue....et ça passe aussi par l'aide d'un tiers quand on y arrive plus dans la famille....
Privilégier le dialogue, rappeler les règles aussi souvent qu'il le faut, mais surtout pas dans les moments de crise où personne n'entend.
Et féliciter pour toutes les choses qui se passent bien....
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 14/09/2018 à 22h26
C'est vrai aussi, pour le renforcement potentiel. Ainsi que pour la nécessité du dialogue à ré-instaurer, enfin essayer. L'aide d'un tiers? oui, ça c'est le bonheur, mais il faut le trouver. Et/ou que le jeune "accepte" un minimum la discussion. J'ai eu deux ados fuyants à tout, de façons très différentes, à certaines époques. C'est loin d'être facile.
(bizarre, comme ça m'a remis dans certaines époques ce topic; peut-il vraiment y avoir prescription totale des faits, au fond de soi? pas sûre tiens. Et comment s'en défaire?)

En réfléchissant, si le but (inconscient) du jeune est d'attirer l'attention (= c'est de la provocation pure) il y réussit parfaitement avec la sanction et autres.
Essayer donc l'indifférence aux "bêtises", (mettre ce qui craint à l'abri) et l'attention quand ça va bien? C'est un mode opératoire qui s'utilise aussi dans certains cas. Et qui marche très bien en effet si le diagnostic est réellement de la demande d'attention.




Edité par minymir Le 14/09/2018 à 22h33
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/01/2018

Messages: 562

Le 14/09/2018 à 22h36
Parenthèse ouverte

Juste un truc, j'ai appris y'a pas longtemps que le cerveau ne retiens pas la négation (à voir ici : http://psycho-therapie-toulouse.fr/quand-le-cerveau-nentend-pas/), du coup, privilégier le "je voudrais que tu fasses attention à mes affaires " plutôt que "je voudrais que tu ne casses pas mes affaires"

Parenthèse fermée

Sinon, je ne suis pas pour la casse en contrepartie, mais oui, revendre des affaires à lui (enfin, l'amener dans un magasin d'occas pour qu'il revende lui même de quoi payer les réparations), ça me parait pas mal.

Et si jamais ça allait trop loin, peut être demander une AED?



Edité par Papa19 Le 14/09/2018 à 23h46
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 871

Le 14/09/2018 à 23h38
Merci à tous pour ces interventions,

Je te rejoins lulu, Je n'étais pas fière de moi mais, du coup j'avais pu lui expliquer et il avait compris que ce qu'il ressentait, c'était ce que j'avais ressenti quant il avait cassé ce auquel je tenais.
Pour lui un vase, ça n'avais pas d'intérêt donc incapable de comprendre. Mais de pouvoir lui dire : là tu te sens comme moi je me sens l'avais scotché.

Son père : impossible de le mettre dans le coup. Il ne le vois plus et il est, je pense, en partie responsable de la situation. Son père a des règles pour lui (exemple il a le droit de (nous) mentir) et les règles pour les autres (nous, Nous n'avons pas le droit de (lui) mentir). D'où un rejet en bloc des règles par le fiston (partiellement aussi celle du code de la route.... Aie) ben forcément puisque les règles perdent leur sens initiales : elles s'appliquent à tous de manière égale et permettent de vivre mieux tous ensembles.
Pour grandir il a du mettre en cause les règles de son père, mais il n'a pas fait le tri.

La thérapie : Il est suivi mais si il avance, Je trouve qu'il est loin du comportement attendu à cet âge. Je me rend compte en écrivant cela que ce qui me pèse c'est qu'il est bloqué sur un truc depuis longtemps et que moi je craque. Le plus jeune avance et aujourd'hui sauf bêtises par méconnaissance, Il a compris, mais le grand, Non.
Pour la conduite, J'ai fait la conduite accompagnée mais effectivement, cela a rajouté des tensions avec un paradoxe : il a besoin de plus s'entraîner que les autres donc sans cela, Il aurait fallu 60 heures au moins d'auto-école. Il faut un électrochoc pour qu'il comprenne que les règles ont un sens et que je ne suis pas (et mes affaires non plus) son paillasson pour ses jours où ça ne va pas. Moi de mon côté, Il faut que j'évite le psychodrame (je suis calme, jusqu'a la rupture...et là ca devient la tragédie grecque en 5 actes, ce qui n'est pas bien non plus).
Reste à trouver la stratégie pour qu'il passe cette marche et que chacun retrouve son escalier.
Toutes vos réflexions me font avancer.
Je vais essayer de rediscuter avec lui en évitant la tragédie. J'ai une ou deux personnes qui peuvent nous servir de médiateur. À réfléchir aussi. J'ai remarqué que quand quelqu'un de l'extérieur lui disait que la colère de sa mère était légitime, Il entendait (moi, je peux m'egosiller, Il n'entend pas comme si, Il avait besoin d'un avis extérieur)
N'hésitez pas à continuer à me donner votre point de vue. Ça m'aide beaucoup.


On ne naît pas femme, on le devient
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 15/09/2018 à 00h02
Alors au vu de tout ça, je reprends ma casquette de moins catégorique.

Il est possible en effet qu'il soit loin du comportement attendu à cet âge. ce faisant, et compte tenu de ce qu'il est et a vécu, le peut-il VRAIMENT? Je me fais avocat du diable du coup.
Pour ça, seule toi peut tenter de faire un bout de cette analyse. Mais ne te fais pas piéger non plus de sorte que ça lui donne "une bonne excuse" (même si tu ne le lui dis pas).

Je demandais au niveau père pour avoir une idée de comment ça se passe; donc oui, y'a aussi qlqch comme un conflit de loyauté: les règles de papa et les règles de maman.
Mais je ne suis pas sûre d'avoir compris la fin du paragraphe:
Pour grandir il a du mettre en cause les règles de son père, mais il n'a pas fait le tri."

Va vite voir ceux qui peuvent faire médiateurs. Oui, un ado en rébellion parce que mal ne pourra pas entendre la colère ou les sentiments/émotions directement du parent. Il faut que ça passe par quelqu'un d'autre. Déjà qu'il a du mal à reconnaitre les siennes d'émotions, et que quelque part, il n'a pas conscience non plus de renvoyer l'ascenseur à l'adulte en face... il faut un groom pour appuyer sur les étages.
   

Yoda Solo

rank_special.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/07/2016

Messages: 1840

Le 15/09/2018 à 01h05
en effet c'est très compliqué pour lui mais ... parfois je me dis que c'est pas parce que c'est compliqué qu'on doit tout accepter ou tout excuser

marrant parce que là d'un coup quand je te lis je pense sport de combat, genre karaté ou autres, avec des règles pour tous mais aussi une hygiène de vie, un esprit et autres et je trouve que ça pourrait l'aider
et là encore faire intervenir un tiers

alors dans son cas, la punition ok ne marcherait pas, se serait comme de faire comprendre à ma fille ted (troubles envahissant du développement ) certaines choses, elle ne le peux pas tout simplement, mais la coopération peut marcher :)
genre il fait des efforts pour ne plus casser sa colère avec tes objets et toi de ton côté tu fais quelque chose qu'il aimerait :) que tu sois là pour des activités ensembles, méditation, yoga, balade, vélo piscine
et lui offrir un punching ball dans sa chambre pour ses colère ? ça pourrait marcher aussi ...

il va mûrir et progresser, se sera peut être plus long mais il va y arriver et se sera aussi grâce à toi

les médiateurs, les autres adultes aussi peuvent l'aider ... la sophrologie aussi pour les sentiments, écrire, musique le dessin l'art thérapie ? j'avoue que je ne sais pas trop mais il doit y avoir des trucs

et je t'envoie plein de courage ...


" Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections ". Aristote
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 15/09/2018 à 12h33
Pas le temps de tout lire mais oui, faire intervenir un tiers comme médiateur.
Et par exemple, toutes les semaines, faire le point tous les trois : lister ce qui ne va pas, et TOUT ce qui va bien.
Courage, c'est pas tjrs facile d'élever un enfant.....
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 15/09/2018 à 12h39
Avoir un médiateur ok pour faire le point une fois par semaine! waouaw, on en rêve! mais si tu trouves, c'est super. Jamais trouvé personne, perso.
Des fois un médecin de famille, ça peut aider aussi.
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 15/09/2018 à 14h14
je pensais à un ami de confiance et "compétent" qui accepterait de tenir ce rôle....Un tiers quoi....pour que le dialogue ne soit pas qu'entre la mère et le fils......
L'important est d'engager quelque chose....avec les moyens du bord si il le faut.....
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 871

Le 16/09/2018 à 20h47
Hello,

Papa 19, j'essaye d'appliquer ta méthode...
Ré explication avec mon jeune, on va voir ce que cela va donner. J'ai pris les sous sur son compte.

Minymir, je voulais dire que les enfants ont été obliger de rejeter certaines règles qu'imposait leur père car c'était des règles iniques. Reste que du coup ils ont tendance à rejeter toutes les règles (surtout quand elles les emmerdent). Ils faut qu'ils en comprennent leur utilité avant des les accepter.... c'est usant et quand cela concerne le code de la route...le "c'est comme cela" ne passe pas. Exemple le changement de vitesse sur les routes de campagne...peut être qu'une fois qu'ils auront perdu des potes dans des accidents, ils comprendront mais c'est cher payé.


On ne naît pas femme, on le devient
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 06/10/2018 à 11h47
Trois semaines après, où en êtes-vous ccherie? une discussion et médiation ont-elles pu avoir lieu?

Normal que le "c'est comme ça" l'embête; moi aussi ça me hérisse le poil de faire juste parce qu'on me l'a dit, à moins de circonstances très particulières et urgentes. Il a besoin de comprendre, mais ça n'est pas encore t toujours à sa portée du fait de l'apprentissage de la vie, et de besoin de confrontation. Surtout si les règles ont été à géométries variables, rien de pire...
Il a eu un parcours chaotique ton fiston on dirait, et le classique punching-ball que devient l'adulte, comme réceptacle de la colère, c'est juste usant. Je n'ai pas trouvé de solutions à ce niveau-là. J'ai pris fort durant l'adolescence de mes enfants; j'ai pris aussi de la part d'une personne que j'aimais; là je suis en butte avec certains jeunes en terme pro. Je suis tjrs en pleine réflexion de comment y remédier, pour que le jeune puisse se lâcher; de comprendre si j'ai éventuellement un positionnement ou une attitude qui "favorise" cela; et ce que je peux représenter pour eux pour penser (inconsciemment) qu'ils peuvent se permettre ce type de réactions.

Quand au 80 sur les routes, je ne donnerai pas ma vision des choses; par contre, je sais que ce n'est pas l'argument premier ni le seul que je donnerai à un jeune (le danger).



Edité par minymir Le 06/10/2018 à 11h54
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté