Famille-solo.fr forum

Enfants Education Parentalité » Guide de survie pour la rentrée des classes

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 17/07/2017

Messages: 1179

Le 06/08/2018 à 23h08
Reprise du message précédent

Quand j’ai lâché avec mon aînée f14 à ce moment là j’étais convaincue qu’elle redoublerait mais que c’etatu la seule solution pour qu’elle comprenne qu’elle travaillait pour elle sans que la vie perdure dans dû conflit permanent car cela devenait invivable... proposition psy aussi...
En fait elle a voulu me montrer qu’elle avait compris qu’elle était grande... elle a du coup appris à me demander de l’aide... sans heurts ...
Je suis très fière d’elle aujourd’hui

Bon courage !


Phoenix renaît ... Grâce à Icare qui fait ce qui lui plaît ...
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/08/2017

Messages: 1007

Le 06/08/2018 à 23h51
Vouloir faire quelque chose pour quelqu'un alors qu'il ne le demande pas, ou n'en ressent pas le besoin reste voué à l'échec (hum, hum...)

Fifille a planté sa 3e aussi; 2de générale impossible (alors que 1er trimestre allait bien et qu'elle avait des "ambitions"); elle me tombe, sur la fin de la 3e qu'elle veut aller au lycée pro cuisine/service. :s :hum :mat :s Hein???????????. Pas convaincue du tout. Elle n'avait jamais évoqué ça de près ou de loin, jamais ou si peu fait de cuisine/gateau à la maison en-dehors d'un plat de pâtes. Et son copain du moment était orienté là-bas. J'avais donc une "réponse" à cet engouement subit.
Elle a été acceptée en bep vente. Liste d'attente sur la cuisine. J'ai fait le forcing auprès du cpe; elle est remontée en tête de liste d'attente (tjrs sans y croire une demi-seconde, mais juste parce que je préférai que ma fille aille un minimum là où qlqch semblait l'attirer vaguement; c'est fragile parfois un désir d'avancer d'ado). Bingo, c'est passé. Bep cuisine, eu; un peu difficile parce que une fille en cuisine, c'est dur. Du coup passage en Bac Pro Service, eu aussi après un sauvetage d'un stage comptant pour le bac alors qu'elle me pétait une durite bien, bien (partie de la maison, refus de me voir, installation chez son copain que je ne connaissais pas, a à peine 18 ans - Merci la toubib familial qui accepte de faire un arrêt maladie sans la voir).
6 mois après, elle trouve un job comme serveuse. 8 ans après, elle est directrice adjointe de l'hôtel en question depuis 2 ans environ, et en passe de monter encore d'un cran.

J'avoue, quand je l'entends qui me rattrape parce qu'elle me voit passer devant son travail l'autre jour, m'offre un café à sa réception en papotant 1/4 d'heure, je savoure, et j'ai une certaine fierté (et étonnement) de ce qu'elle est devenue. Je ne sais ce qu'elle croyait d'elle, espérait ado ds ces années-là (on n'a jamais reparlé de cette période, le rapprochement a été long et difficile), mais punaise, sacrée ptite bonne femme. Mais parce qu'elle avait ce carafon aussi, qu'elle a bien utilisé contre moi. Sans doute le fallait-il. Je ne sais.

Je me suis étalée, là, non? Pardon.
   

Yann Solo ^^

rank_4.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 30/08/2017

Messages: 360

Le 07/08/2018 à 09h01
La vie est un long fleuve tranquille... Hein, Mymir !!! Encore une citation pour les 40-60 ans...


"Il y a 2 choses infinies : l'univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue." Albert EINSTEIN
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 07/08/2018 à 09h51

Merci à tous pour ces témoignages.

Effectivement Minymir, c'est très fragile un désir d'avancer d'adolescent et en tant que parent concerné, on se précipite pour y répondre tant il nous est difficile quelquefois de bien cerner leurs envies et leurs besoins. Ma fille a également un sacré carafon. Elle a besoin de s'affirmer par rapport à sa mère pour exister, me semble-t-il. Ainsi, prend-elle le contre-pied de l'ensemble de mes avis, suggestions, conseils. Quelquefois, cela m'agace et en même temps, je pense que c'est un passage obligé. Alors, je prends du recul, j'observe et j'écoute attentivement sans en avoir l'air, j'essaie de ne pas couper la communication en période de crise (contrôle des écrans, recadrage....) pour lui permettre de réussir ce passage de l'enfance à l'âge adulte. Quelquefois dans un contexte de crise, intempestivement elle me crie "maman je t'aime" et je lui réponds en écho "moi aussi je t'aime"...Avant hier elle m'a parlé de son envie de s'orienter peut-être en histoire de l'art. Alors je suis allée googliser "histoire de l'art / métiers" et je lui ai fait un petit retour sur les débouchés et les filières.
J'étais déjà en train de budgétiser mensuellement ce qu'allait me coûter une inscription dans une école privée. Grand mal m'en a prit car elle a changé d'avis aussitôt. Or, je sais que c'est un sujet qui l'intéresse. Bref, difficile d'aider sans en faire trop quand on est inquiet pour le devenir de ses enfants, difficile de doser son implication aux moments propices....

En tout cas, je retiens deux trois idées de ces échanges. Merci les solos.


sofie
   

Yoda Solo

rank_special.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 01/07/2016

Messages: 1840

Le 07/08/2018 à 11h03
tu peux budgétiser dans ta tête et aviser ... et commencer à économiser, que se soit pour ça ou autre chose

et lui dire ... que tu es là pour elle et que tu l'a soutien mais en effet si tout ce que tu dis ne trouve pas écho alors laisse là
mais dis lui :) que tu la laisse se gérer, car tu as confiance en elle, que tu interviendra que si elle te le demande ...

ici aussi c'est pareil :) parfois ils prennent une voix changent d'avis mais au final, ça les fait avancer donc
même ma grande f20 actuellement semble trouver sa voix après avoir voulu faire batterie dans un groupe, puis s'occuper des bb puis prof de maths, bac S, puis fac de maths, puis concours ifsi râté puis apprentissage en préparatrice en pharmacie l'année suivante et arrêt (pas de son fait ) puis garder des enfants en petit boulot pendant qu'elle prépare son concours d'auxi de puer qu'elle n'a pas eu ...

là elle semble se diriger vers une formation manip radio sur 3 ans et envisage d'aller au bout (et de ne pas retenter son concours ...) à voir

mon ainé lui aujourd'hui 22 ans a toujours voulu faire prof de sciences physiques ... bac s et 5 ans pour obtenir la licence physique chimie, laborieux mais il s'accroche lui aussi ne bossait que le strict minimum et s'est aperçu que ça ne suffisait pas toujours, là il va entre en master meef 1ère année :) ouf ...

quand a ma f18 ça va, elle vient d'avoir son bac L option anglais euro mention très bien et se dirige vers un dut infocom patrimoine (très sélectif ) ... à voir ce que ça donne ... elle poursuivra ses études à priori ... toujours bonne élève mais troubles autistiques et 5 ans d'aides, rased et cmp, elle a su parler a 6 ans et elle a été propre de jour a 8 ans ........

et ma dernière, qui voulait bac s et en seconde bof bof ... elle aurait pu passer en première s mais elle a choisi un bac techno on a cherché ensembles mais elle a fait les journée portes ouvertes seules, voulait faire un certain bts, mais là elle change d'avis mais sa filière techno lui plait et elle aime :) c'est déjà ça et veut se diriger sur un bts ou dut donc ... impec :) on verra l'an prochain avec le bac :) lol

allez :) laisse faire et respire et essaie surtout de nouer d'autres liens avec ta fille que tout ce qui tourne autour du scolaire :) par les lectures, musées, livres, etc etc :) des concours ouverts aux jeunes écrivains etc etc

:)


" Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections ". Aristote
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 07/08/2018 à 15h30

Oui je me dis que tout cela en fait est bien banal...Seulement l'expression d'un rapport de force générationnel entre elle et moi, qui a toujours existé et qui touche la nébuleuse adolescence. Je n'ai pas fait de crise d'adolescence, ayant vécu celles de mon frère et de ma soeur, je me souvenais des crises à la maison qui me laissaient morte de honte face aux voisins témoins quelquefois des vociférations de ma soeur et de ma mère (les murs n'étaient pas épais)...
Je n'en suis pas là, heureusement.
J'ai juste besoin de mettre en place un cadre qui ne soit pas trop contraignant pour elle comme moi mais qui me permette de ne pas la laisser perdre pied au niveau scolaire.
Je pense aussi que je vais arrêter de la sermoner pour des tas de sujets relatifs à son organisation scolaire, le rangement de sa chambre etc....car quand on additionne tout ça, je peux comprendre qu'elle peut se sentir quelquefois "dénigrée" (or c'est loin d'être l'objectif recherché) mais c'est le problème du parent solo qui fonctionne en mono et pas en stéréo :)



sofie
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 07/08/2018 à 22h16
minymir:
Vouloir faire quelque chose pour quelqu'un alors qu'il ne le demande pas, ou n'en ressent pas le besoin reste voué à l'échec (hum, hum...)

Fifille a planté sa 3e aussi; 2de générale impossible (alors que 1er trimestre allait bien et qu'elle avait des "ambitions"); elle me tombe, sur la fin de la 3e qu'elle veut aller au lycée pro cuisine/service. :s :hum :mat :s Hein???????????. Pas convaincue du tout. Elle n'avait jamais évoqué ça de près ou de loin, jamais ou si peu fait de cuisine/gateau à la maison en-dehors d'un plat de pâtes. Et son copain du moment était orienté là-bas. J'avais donc une "réponse" à cet engouement subit.
Elle a été acceptée en bep vente. Liste d'attente sur la cuisine. J'ai fait le forcing auprès du cpe; elle est remontée en tête de liste d'attente (tjrs sans y croire une demi-seconde, mais juste parce que je préférai que ma fille aille un minimum là où qlqch semblait l'attirer vaguement; c'est fragile parfois un désir d'avancer d'ado). Bingo, c'est passé. Bep cuisine, eu; un peu difficile parce que une fille en cuisine, c'est dur. Du coup passage en Bac Pro Service, eu aussi après un sauvetage d'un stage comptant pour le bac alors qu'elle me pétait une durite bien, bien (partie de la maison, refus de me voir, installation chez son copain que je ne connaissais pas, a à peine 18 ans - Merci la toubib familial qui accepte de faire un arrêt maladie sans la voir).
6 mois après, elle trouve un job comme serveuse. 8 ans après, elle est directrice adjointe de l'hôtel en question depuis 2 ans environ, et en passe de monter encore d'un cran.

J'avoue, quand je l'entends qui me rattrape parce qu'elle me voit passer devant son travail l'autre jour, m'offre un café à sa réception en papotant 1/4 d'heure, je savoure, et j'ai une certaine fierté (et étonnement) de ce qu'elle est devenue. Je ne sais ce qu'elle croyait d'elle, espérait ado ds ces années-là (on n'a jamais reparlé de cette période, le rapprochement a été long et difficile), mais punaise, sacrée ptite bonne femme. Mais parce qu'elle avait ce carafon aussi, qu'elle a bien utilisé contre moi. Sans doute le fallait-il. Je ne sais.

Je me suis étalée, là, non? Pardon.


Très chouette parcours que celui de ta fille :)
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 07/08/2018 à 22h20
sofie:
Oui je me dis que tout cela en fait est bien banal...Seulement l'expression d'un rapport de force générationnel entre elle et moi, qui a toujours existé et qui touche la nébuleuse adolescence. Je n'ai pas fait de crise d'adolescence, ayant vécu celles de mon frère et de ma soeur, je me souvenais des crises à la maison qui me laissaient morte de honte face aux voisins témoins quelquefois des vociférations de ma soeur et de ma mère (les murs n'étaient pas épais)...
Je n'en suis pas là, heureusement.
J'ai juste besoin de mettre en place un cadre qui ne soit pas trop contraignant pour elle comme moi mais qui me permette de ne pas la laisser perdre pied au niveau scolaire.
Je pense aussi que je vais arrêter de la sermoner pour des tas de sujets relatifs à son organisation scolaire, le rangement de sa chambre etc....car quand on additionne tout ça, je peux comprendre qu'elle peut se sentir quelquefois "dénigrée" (or c'est loin d'être l'objectif recherché) mais c'est le problème du parent solo qui fonctionne en mono et pas en stéréo :)


Oui Sofie c'est important de lacher sur ce qui est plus secondaire et de tenir sur ce que nous jugeons essentiel.
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 13/07/2017

Messages: 516

Le 11/08/2018 à 20h16
sofie:
Oui lulu je le lui ai proposé plusieurs fois ce type d'aide et sa réponse a été catégorique : non.
J'ai compris plusieurs choses :
- elle a peur d'échouer même si je lui explique que l'échec est également une expérience qui permet d'avancer dans la vie, qu'on a pas la science infuse et que c'est normal de se tromper etc....Mais elle n'en est pas intiment persuadée et elle pense que sa maman ne peut lui tenir que ce genre de discours....
- quand elle réussit une évaluation et que je l'ai aidée à la préparer, elle pense que cela ne vient pas d'elle et que ce n'est donc pas significatif de son travail...Pourtant je lui rappelle qu'elle était seule devant son devoir....
- quand elle réussit un devoir qu'elle a préparé seule, je l'encourage en pensant qu'elle va capitaliser sur ce résultat et que cela lui permettra de s'engager dans une dynamique positive mais ça ne fonctionne pas non plus
- elle peut avoir une très bonne note voire la meilleure note de la classe si le sujet l'a intéressé sans même avoir préparé l'évaluation mais très investie du sujet pendant le cours, elle parviendra à obtenir une très bonne note
Bref, c'est un casse tête....J'espère que le déclic se fera un jour.


Euh .. ne chercherait elle pas, tout naturellement et simplement, une reconnaissance de ses résultats scolaires par son père ? ... ou une image paternelle ! t'as un frère, un grand père, un oncle, un voisin ??? ou - que sais je ?- qui pourrait mériter ta confiance au point de "faire le job" ?


De passage par ici !
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 12/08/2018 à 16h35

Euh .. ne chercherait elle pas, tout naturellement et simplement, une reconnaissance de ses résultats scolaires par son père ? ... ou une image paternelle ! t'as un frère, un grand père, un oncle, un voisin ??? ou - que sais je ?- qui pourrait mériter ta confiance au point de "faire le job" ?[/quote]


Bonjour Borri2

Oui je pensais effectivement qu'il fallait "un tiers" peut-être moins impliqué et supposé plus objectif (même si je pense l'être...). Il est vrai que je n'ai pas pensé forcément à une "image paternelle"...ou une image d'autorité (même si je pense aussi en avoir - de l'autorité -). Peut-être son parrain qu'elle ne voit pas souvent. Mais c'est vrai qu'à chaque fois que l'occasion se présente, elle se précipite sur lui pour lui faire part de ses centres d'intérêt. Il l'écoute d'ailleurs avec un intérêt non feint mais il peut être aussi décourageant car c'est un perfectionniste. J'ai déjà pensé à l'impliquer mais j'ai peur également qu'il la braque davantage. Elle doute tellement d'elle-même....Bref, je crois qu'il va falloir qu'elle se concentre encore quelque temps de sa mère. Quelle purge ! :hehe


sofie
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 13/07/2017

Messages: 516

Le 13/08/2018 à 22h02
Tu sais, quasiment tout le monde pense qu'une mère ne peut pas être objective !

Alors, une maman solo !!!! autant ne pas en rêver !


De passage par ici !
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 14/08/2018 à 18h47

Borri : J'ai demandé son avis/regard au parain de mes enfants. Il pense qu'il faudrait que je confronte les enfants à l'obligation de faire. Tiens, je n'y avais pas pensé :lol

Il pense qu'ils devraient travailler davantage : activité physique comme intellectuelle. Aller ramasser des bottes de foin, ramasser du bois, ou n'importe quoi où ils auraient un objectif avec risque de se faire gronder par un autre que moi s'ils ne sont pas assez productifs (productifs à 10 ans ?). Pas idiot, mais je ne vois pas quel pourrait être leur terrain pratique ? Pas d'agriculteurs dans mon environnement proche ou autre activité possible. Si : ranger leur chambre, descendre la poubelle, aider leur mère à laver la voiture, faire un peu de bricolage avec moi...Tout ça j'essaie de mettre en oeuvre chaque jour avec plus ou moins de succès.

Ensuite, il pense que le temps passé à jouer devrait devenir une récompense, pas une évidente normalité. Quand aux devoirs, pareil, il faudrait qu'ils aient des RDV avec un autre que moi, avec qui ils ne puissent pas négocier (serais-je donc une mère permissive ?). Il faut qu'il acceptent la difficulté de la contrainte pour obtenir le plaisir de mériter (en théorie, c'est simple).

Il pense encore que c'est notre contexte qui est la cause de tout : Ca ne viendrait pas de moi car moi je suis " leur maman protectrice et qu'ils le savent bien".

Je ne sais pas pourquoi mais tout ça me semble inspirés par un tas de préjugés :s mais je me trompe peut-être !


sofie
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 04/05/2018

Messages: 157

Le 15/08/2018 à 09h39
Sur que présenté comme ça ça fait un peu vieux pensionnat à la dure..
Mais à la réflexion c'est un peu dans cet esprit qu'on a été élevés par not' maman :nex
"Il faut le faire alors on le fait et après vous faites ce que vous voulez" :lislacharte
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 15/08/2018 à 11h11
Sori:
Sur que présenté comme ça ça fait un peu vieux pensionnat à la dure..
Mais à la réflexion c'est un peu dans cet esprit qu'on a été élevés par not' maman :nex
"Il faut le faire alors on le fait et après vous faites ce que vous voulez" :lislacharte



Oui, certes. Mais les enfants d'aujourd'hui ne nous ressemblent pas ou en tout cas ils n'ont pas le même environnement que le nôtre et nous autres parents sommes également différents de nos parents. J'ai commencé dès 16 ans a garder des bébés et puis ensuite j'ai fait les vendanges en parallèle de mes études, je travaillais les we et toutes les vacances. C'était vraiment pour aider mes parents. Entre 16 ans et 20 ans, j'ai beaucoup appris.

Avant 16 ans, je participais aux tâches ménagères spontanément. Donc qu'est-ce qui ne fonctionne pas. Je ne veux pas faire de mon cas une généralité mais trois couples de parents intérrogés dans mon entourage proche, ont le même problème. Effectivement, je pense que les enfants d'agriculteurs n'ont certainement pas la même problèmatique. Ils se lèvent tôt et sont à la ferme/aux champs pour aider leurs parents. C'est une réalité. Je travaille sur un ordinateur 10 heures par jour et quand je rentre à la maison, je consulte encore mes mails. Pas très inspirant comme modèle.

Faut-il faire tomber les menaces, internat, sanctions financières, chantage au cadeaux de noel....Peut-être ! Encore une fois, je vais prendre du recul et aider ma F13 à réussir son passage en 3ème....

Je vais également lire "Même pas grave : l'échec scolaire, ça se soigne" du Dr Olivier REVOL....J'espère que dans dix ans, je pourrai me dire : en fin de compte, tu te faisais du souci pour rien, tes enfants ont trouvé leur voie.....

Bonne journée les solos.


sofie
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/01/2018

Messages: 563

Le 15/08/2018 à 11h40
Alors, ici, G12 a fait péter les scores du bilan psychométrique il y a quelques années. Mais le collège, ça l'interesse pas.
Du coup, ce sera surement une 3ème prépapro si on ne nous bloque pas à cause de l'âge (1 an d'avance, c'est pas toujours bon)

De gamin super praticopratique, très bricoleur, il est passé à ado qui geek sur son téléphone. C'est pas grave, ça passera :)

Il s'est mis à aider à la maison (hier, on a appris à faire une machine) alors que j'avais arrêté de râler pour ça.

Je suis confiant, il va trouver sa voie, et il sera quelqu'un de bien :)
   

Jedi Solo

rank_3.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/02/2017

Messages: 120

Le 15/08/2018 à 13h06
Papa19:
Alors, ici, G12 a fait péter les scores du bilan psychométrique il y a quelques années. Mais le collège, ça l'interesse pas.
Du coup, ce sera surement une 3ème prépapro si on ne nous bloque pas à cause de l'âge (1 an d'avance, c'est pas toujours bon)

De gamin super praticopratique, très bricoleur, il est passé à ado qui geek sur son téléphone. C'est pas grave, ça passera :)

Il s'est mis à aider à la maison (hier, on a appris à faire une machine) alors que j'avais arrêté de râler pour ça.

Je suis confiant, il va trouver sa voie, et il sera quelqu'un de bien :)


Oui, ma F13 geek bien également sur son téléphone et je lui confisque quelquefois pour la remobiliser sur autre chose....J'avais dit oui pour le téléphone lors de son admission au collège car elle prenait un bus scolaire. Ca me rassurait et ça lui permettait de ne pas être "marginalisée" par rapport à ses amies....Pour mon G10, je l'ai préparé et il sait qu'il n'aura pas de téléphone en septembre quand il intègrera le collège....Apparemment, cela ne lui pose aucun problème. Par contre il est adepte de la tablette à la maison pour laquelle je fixe également des règles d'utilisation. Mais je me laisse quelquefois déborder quand je suis trop occupée....Je les oblige également à lire un peu chaque jour. Et là, je tiens ferme sur le sujet. Généralement, ils râlent au début mais ensuite on discute ensemble du bouquin et c'est généralement un moment très sympa de partage....Bref, il faut les pousser sans cesse dans leur retranchement. Ca ressemble bien aux affres de l'adolescence tout ça....Je ne sais pas ou je vais, je ne sais pas qui je suis, je n'ai rien envie de faire de précis, je n'ai pas confiance en moi, je veux juste qu'on me laisse tranquille avachi sur le canapé....Au secours....J'ai l'impression quelquefois d'être un marionnettiste qui doit animer (etymologiquement "donner la vie") ses enfants pour leur insuffler l'envie de faire....c'est usant. J'ai essayé le "laisse couler" comme certains me l'ont conseillé...Mais bon, j'ai du mal à être le témoin d'un nauvrage sans rien faire....



Edité par sofie Le 15/08/2018 à 13h43


sofie
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté