Famille-solo.fr forum

Enfants Education Parentalité » RA et mal-être de F11

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 28/09/2017 à 15h57
Hello,

Notre F11 est en résidence alternée 1sem/1sem depuis qu'elle a 2 ans 1/2.
Entente normale dans le sens où on ne se voit quasi jamais ("échange" à l'école), ne nous parlons quasi jamais, et où F11 est suffisamment grande pour gérer sa RA.

Son père a cessé toute activité professionnelle (ou quasi - en tout cas, pas de contrat, pas de chômage) à sa naissance (soit il y a 11 ans).
De ce fait, ils vivent chez la grand-mère paternelle, et se partagent une chambre (leurs deux lits sont collés), depuis 8 ans 1/2. Il n'a jamais participé aux frais (scolaires, extra-scolaires, doc, garderie...).

F11 grandit et a besoin d'indépendance : sa chambre, son endroit à elle (pour faire ses devoirs, s'isoler, recevoir ses amies), son intimité.
A ses questions de savoir quand ils auront leur propre logement, le père répond depuis 4 ans "bientôt".
Ne trouvant aucun écho à ses demandes, elle se tourne vers moi et m'explique qu'elle n'en peut plus de dormir dans la chambre de son père, de n'avoir aucune intimité. Nos discussions se transforment souvent en crises de larmes puisque "papa ignore mon bien-être et ne fait pas ce qu'il faut".
Elle est tentée de lui avouer que dans peu de temps, elle ne supportera plus cette situation et qu'elle vivra par conséquent la majorité du temps chez sa mère. Sauf qu'elle culpabilise, parce qu'elle aime son père et a peur de le rendre malheureux en changeant de mode de résidence (et elle le sera aussi nécessairement).

Moi, depuis des années, cette situation me bouffe. Je trouve parfaitement inacceptable que son père dorme dans la même chambre qu'elle et ne se sorte pas les doigts pour aller bosser comme tout le monde, pour se loger décemment et prendre enfin en compte le bien-être de notre fille (il se retranche systématiquement derrière le fameux "pauvre papa n'a pas de boulot donc ne peut pas déménager").
Quand elle était petite, cela ne me posait guère de problème (je me disais que ça allait bien finir par s'arranger) mais depuis qu'elle a +/- 7 ans, ça m’écœure et son immobilisme me décourage.
Sauf que. Sauf que dès que son père est contrarié, il pète les plombs, coupe tout contact avec la personne (s'est fâché un nombre incalculable de fois avec ses frangines) et/ou se barre loin (la dernière fois, quand F11 avait 1 an, il s'est barré 1 mois 1/2 à l'autre bout du monde, parce que j'avais exigé de lui qu'il paie une partie de ses dettes).

Temps que F11 s'en accommodait, je ne disais rien. Là, je dois agir.
Oui mais comment?
En 11 ans, je n'ai jamais rien dit à propos de sa drôle de vie, du coup, je ne sais comment faire.

Avez-vous des conseils à me donner? Une façon de voir différente de la mienne?
Merci d'avance !!
   

Yoda Solo

rank_special.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 2385

Le 28/09/2017 à 20h52
Effectivement, dormir dans un lit jumeau à son père à l'adolescence ... Je comprends qu'elle trouve ça difficile !
Ensuite comment procéder ... Bonne question.
A-t-elle fait part à grand mère et papa de son besoin d'intimité ?
Peut être commencer par là avant d'intervenir toi même si monsieur est si apte à se braquer ?
Plein de courage , pas facile les conflits d'intérêts pour une louloute de 11 ans :(
   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 29/09/2017 à 14h20
Merci pour vos retours ZnorT et Marion94 !

Alors... La grand-mère ne dit rien. Elle ne s'est jamais opposée à ses enfants ou ne serait-ce que dit ce qu'elle pensait. J'imagine qu'elle ronge son frein puisqu'à 77 ans, elle en est à faire la popote et les lessives pour son grand garçon de 45 balais et sa petite fille.
C'est une femme très gentille mais très peu dynamique, qui ne partage pour ainsi dire aucune activité avec sa petite-fille (ou son fils), et qui ne prend, par exemple, part à aucune conversation (j'étais scotchée, il y a un an, quand F11 s'est faite poser ses prothèses auditives et que je l'ai conduite chez son père : pendant toute la conversation, entre le père et moi, sur le rdv, l'entretien, la suite de sa scolarité..., elle est restée sur son canapé, devant la TV à 1m de nous, effacée, pas concernée).
Voilà le tableau :-(

Pour ce qui est de faire comprendre au père son malaise, F11 en parle, lui dit qu'elle aimerait une chambre à elle, partager son quotidien juste avec lui, qu'elle a besoin de son endroit à elle.
Mais son père a une capacité énorme à ignorer, faire semblant, promettre. En gros c'est "oui oui" mais ça lui passe au-dessus. Du coup, elle parle dans le vent.

F11 a très peur de décevoir son père, de le rendre malheureux. Du coup, elle s’accommode de situations qui ne lui conviennent en fait pas. Et préfèrerait que je ne dise rien, quitte à souffrir de ce manque d'intimité (elle pense qu'à 14-15 ans, elle sera capable de lui dire merde, sans la culpabilité qu'elle ressent aujourd'hui).

Elle et moi avons décidé qu'elle lui en parlerait jusqu'à Noël et qu'ensuite, je prendrai la relève, d'adulte à adulte, pour tenter de lui faire comprendre que cette situation doit cesser.
Sauf que je sais déjà que 1) il va minimiser le mal-être de F11 puisqu'elle est au quotidien gaie et épanouie, 2) qu'il va promettre que ça va changer, 3) que j'ai qu'à me mêler de mes oignons et 4) va me répondre qu'il n'est pas un père dangereux pour sa fille (à raison puisqu'il est très proche d'elle - mais profondément égoïste et feignasse).
Je sais pertinemment que dans 6 mois, 1 an ou 2 ans, rien n'aura changé. Et je vais devoir prendre une décision tranchée, à savoir qu'elle n'aille plus - au moins la semaine - chez son père temps qu'elle n'aura pas son intimité. Sauf que F11 va souffrir de ce changement de résidence après 8 ans de RA (passer de 1sem/2 à 1WE/2 doit être terrible). Et que lui ne va pas vouloir, tout simplement et logiquement.
Je vais devoir donc repasser devant le JAF (notre jugement d'il y a 10 ans mentionne 1WE/2, la RA est notre arrangement).
Et ça me fait suer d'entrer en guerre contre le père de ma fille. De rendre, par ma décision - in fine, un père et une ado malheureux

Ça serait tellement plus simple s'il ouvrait les yeux, et qu'il daigne enfin vivre comme un parent de 45 ans.
Et non comme un homme qui à défaut de tout avoir préfère ne rien avoir : avoir un petit appart (il rêve d'une villa) c'est médiocre, rouler en voiture d'occas (il veut une maserati) c'est médiocre et partir en vacances en France (il part en Thaïlande ou rien) c'est médiocre :crybaby Résultat, il vit chez sa daronne, roule le pot de yaourt de sa daronne et ne part pas en vacances.

Ça me tue...
Après ce pavé en mode vidage de sac (sorry), si vous avez des idées sur comment lui faire comprendre et sur comment assumer mon rôle de parent pas gentil, je suis preneuse !!
Thx, Becks
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 1257

Le 29/09/2017 à 14h39
La maison de la grand-mère n'est-elle pas assez grande pour que ta fille ai sa chambre et que son père dorme ailleurs (quitte à ce qu'il dorme dans le canapé du salon ....) ?
   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 29/09/2017 à 14h53
Ah si, Lulu, ce serait possible. Non pas que l'appart soit immense, mais en effet, il pourrait dormir sur un convertible dans le salon quand c'est sa semaine avec F11.
Sauf qu'il n'est pas proche et ne s'entend pas spécialement avec la grand-mère, qui passe ses journées devant la tv. Ils vivent comme des colocs, pas comme une famille.
Et je crois que mamie n'est pas prête à lâcher le peu de liberté qu'elle a, à pouvoir profiter de sa cuisine et de son séjour comme elle l'entend.
Donc à partir de 20h et tout le week-end, il est dans sa chambre - jamais dans le salon.

J'avais effectivement pensé à cette solution. Sauf qu'à chaque trouvaille, s'oppose le caractère du papa. Là, il me dirait "ma mère ne voudra jamais que je dorme dans le salon. Et de toute façon, c'est temporaire (depuis plus de 8 ans !). Un jour...".

   

Yoda Solo

rank_special.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 3778

Le 30/09/2017 à 04h09
:+1 avec Znort
Pourquoi repasser devant le JAF alors qu'il y a déjà 1we/2.... sauf si le DVH est pour toi, ce que tu ne précises pas. ;)

Ta fille a peur de décevoir son père... Mais ta fille ne devrait pas y penser. Lui rappeler que (normalement) son père est adulte et à même de gérer ses sentiments. Ou encore que ce n'est pas à elle d'avoir à se préoccuper des sentiments de ses parents. Elle, elle doit penser à son équilibre, à ce qui lui faut pour être zen et bien dans sa peau. L'adolescence est déjà tellement compliquée !
   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 04/10/2017 à 10h00
Merci beaucoup pour vos avis et conseils.
Je me rends compte finalement que, afin de protéger notre relation parentale et notre fille, je n'ai jamais rien dit.
Ni pour cette situation anormale depuis longtemps, ni pour d'autres petites choses qui m'agaçaient, me gonflaient, mais qui n'étaient pas vitales.
J'ai toujours pris le parti de penser que je n'avais rien à dire sur la vie de F11 chez son père, que de toute manière ce n'était certainement pas moi, son ex-femme, qu'il écouterait.
Cette façon de penser m'évite également de me prendre la tête sur des milliers de petites choses, une façon de me "protéger" d'un questionnement permanent, et de ne pas devenir comme certaines mamans, toujours à fourrer leur nez dans la vie de l'ex, au prétexte des enfants.

Bref, tout ça pour dire que pour le coup, il va falloir que je sois ferme avec lui. Pour la première fois en presque 11 ans. Et que ça me fait tout drôle ;)

Vos avis ont également pointé du doigt deux trois trucs:
1/ suis-je capable de vivre avec F11 non pas 1sem/2 mais 27 jours/mois ? ma vie est rythmée par cette alternance, 1 semaine maman, 1 semaine pas maman...
2/ F11 est très (trop) empathique/sensible/sacrificielle (je le savais déjà, hein ;) ). Ce probable tremblement de terre dans sa vie va être vachement dur à gérer pour elle. Il sera peut-être nécessaire qu'un professionnel l'accompagne.
3/ De par son caractère, c'est une enfant excessivement facile à vivre. Ce chamboulement va-t-il précipiter une crise d'adolescence carabinée? Ne va-t-elle pas au final m'en vouloir d'être l'instigatrice de ce changement de vie (quand bien même nécessaire)? Va-t-on passer d'une relation paisible et saine et un truc moins cool?

Grosso merdo, tellement habituée à ce que tout roule, sans prise de tête, la maman que je suis a du mal à envisager un éventuel changement dans la relation de F11 avec ses parents...
   

Padawan Solo

rank_2.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 29/03/2017

Messages: 80

Le 04/10/2017 à 11h03
Becks, il ne me semble pas nécessaire que tu t'auto flagelles pour les décisions prises par le passé.
Le passé est passé et cela ne sert à rien de revenir dessus. Tu as pris les décisions qui te semblaient les meilleures (ou les moins mauvaises) à un moment donné.


   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 04/10/2017 à 11h29
Aucune autoflagellation de ma part, Falbala881 :) (ce n'est pas mon genre)
Je referais exactement la même chose : une relation apaisée entre ex-époux, ça n'a pas de prix !

J'espérais juste que le père prenne conscience des choses, sans que moi, je n'ai besoin de pointer du doigt l'incohérence de leur vie.
   

Padawan Solo

rank_2.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 29/03/2017

Messages: 80

Le 04/10/2017 à 12h22

Pourquoi ne pas finalement écrire au père la vérité, lui dire textuellement que tu ne souhaites pas entrer en conflit avec lui, ni mettre un terme à la résidence alternée mais qu'il doit comprendre que sa fille devient petit à petit femme et qu'elle a naturellement envie d'intimité.

Y-a t'il une possibilité de trouver une solution dans la maison de la grand mère ? Une autre pièce inexploitée même petite ?
Pourquoi ne pas proposer qu'il laisse l'actuelle chambre qu'il partage avec sa fille à sa fille et d'installer un canapé-lit dans le séjour pour lui ?

   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 06/10/2017 à 10h05
Finalement, ça me fait du bien que quelqu'un pointe du doigt ma culpabilité à être peut-être l'instigatrice du changement de vie de F11. Ça fait chier :) mais il me fallait ça.

Dans le désordre, pour répondre à certaines interrogations :
- je parlais du JAF dans le sens où après plus de 8 ans de RA, quand bien même le jugement stipule 1WE/2, un retour en arrière me parait difficilement envisageable : le père, fort logiquement ne l'acceptera pas. Donc qui dit mésentente, dit peut-être passage devant un JAF pour clarifier le tout et poser le cadre légal.
- je pense opter pour un face-à-face (pas violent ;-) ) plutôt qu'une lettre. Je préfère pouvoir rattraper ce qu'il ne comprendrait pas, ce qu'il interprèterait, ce que je dirais mal. Plutôt que rester sur des incompréhensions. Puis surtout, il ne répondrait pas à une lettre. Il fera le mort (chez lui c'est plus un trait de caractère, c'est un don). Tandis qu'en face de moi, il ne pourrait pas faire semblant de ne pas m'entendre.

Je vous raconterai tout ça.
Encore merci, vous êtes top :pouce
D'ici là :lu
   

Apprenti Solo

rank_0.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 28/09/2017

Messages: 14

Le 30/08/2018 à 16h35
1 an plus tard - retour et news -

Un an déjà. Un an de discussions, prises de tête, consolations...

Pour faire court, plus l'année scolaire avançait, plus F11 affirmait son besoin d'indépendance chez son père.
A tel point que nous avions décidé en janvier d'une dead line pour septembre : à sa rentrée au secondaire, F11 devait avoir sa chambre chez son père, sinon elle venait vivre chez moi.
Sauf que. Sauf que F11 traine toujours cette culpabilité à faire souffrir son père si elle met fin à la RA (même momentanément, le temps que lui trouve un appart).
Rétropédalage énorme au printemps : "je reste en RA chez papa, quoiqu'il m'en coute - trop dur de décider".
Devant sa détresse et ne sachant plus par quel bout prendre le problème, j'ai trouvé un psy pour F11, qu'elle voit donc depuis 4 mois. Je pense qu'elle l'aide. Elle creuse. Elle interroge. Elle recentre. Et surtout, ça permet à F11 de s'interroger seule, sans son père et sans sa mère, de ce qu'elle a réellement besoin.

Du côté du père, RAS, rien ne bouge, ahurissant d'immobilisme. Il entend sa fille, mais ne l'écoute guère, promet du changement - "en mars", puis "en mai" (va savoir pourquoi mars ou mai mais pas avril...), puis maintenant "plus tard"... bref, toujours les mêmes promesses non tenues -
Les discussions sont stériles, voire inexistantes (il a trouvé le moyen de planter sa fille dans un parc parce que la discussion le gonflait).
MAIS ce mois d’aout, il a visiblement fini par comprendre un peu plus le mal-être de F11. Il l'a "autorisée" à vivre plus chez moi que chez lui si la situation ne lui convenait pas.
Finalement, F11 se sent délestée de sa culpabilité à abandonner et désaimer son père. Elle se sent toute légère, autorisée à décider de sa vie, assurée de ne pas rendre son père malheureux de sa décision.

Elle avisera les 1ères semaines de septembre et ajustera à ce moment-là son temps entre son père et sa mère.

Voilà. On avance. Doucement, tout doucement. Mais on avance.
   

Super Solo

rank_5.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 18/05/2015

Messages: 872

Le 30/08/2018 à 19h11
Hello,
C'est une bonne nouvelle malgré tout.
Dommage pour le papa qui se bouge pas.


On ne naît pas femme, on le devient
   

Grand Solo

rank_6.png

Avatar

Groupe: Membre

Inscrit le: 17/07/2017

Messages: 1179

Le 30/08/2018 à 21h23
Becks
Si elle est déchargée de la culpabilité c’est super important... au moins elle comprendra qu’il est responsable de ses choix de logement et de leurs conséquences...


Phoenix renaît ... Grâce à Icare qui fait ce qui lui plaît ...
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie
1 Utilisateur en ligne : 0 Administrateur, 0 Modérateur, 0 Membre et 1 Visiteur
Utilisateur en ligne : Aucun membre connecté